AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Hello, I'm here to kill you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité

MessageSujet: Hello, I'm here to kill you.   Jeu 20 Sep - 2:05




Il avait fallu à Jaewon de longues minutes ainsi que plusieurs sms pour comprendre de quoi Namkyu pouvait bien être en train de lui parler ; il ne lui semblait pas qu’il avait oublié quelque chose chez lui. Puis il aurait pu le prévenir d’une façon légèrement plus diplomate. Avec son tempérament explosif, le jeune sdf détestait par-dessus tout que l’on se moque de lui, par conséquent les surnoms du type « clochard » passaient plutôt mal – ou bien il fallait qu’il soit d’une excellente humeur. La naïveté de ce garçon pourtant plus vieux que lui le sidérait parfois, si bien qu’il lâcha un soupir à fendre l’âme. Comment pouvait-il continuer à penser qu’il avait s’agit de farine ? La situation était à la fois navrante et amusante, mais il avait bien trop peur de le laisser en sa possession plus longtemps. Il se mit en route sans plus tarder. Une sonnerie lui signala l’arrivée d’un nouvel sms qui lui fit froncer le nez et serrer les dents dès l’ouverture. Mais quel empoté ! Comment pouvait-il percer un sachet valant plus de 90.000won le gramme ? Pour le jeune homme il ne faisait aucun doute que son ami jouait avec depuis le début de leur conversation. Le tuer, il allait définitivement le tuer.

Lorsqu’il arriva dix minutes après le dernier message, il se permit d’entrer sans frapper et prit tout juste le temps de retirer ses chaussures et poser son skate debout dans un coin avant de se hâter au salon. « Nampi ? » C’était un surnom dont lui seul connaissait la signification ; un mixe pas très glorieux entre « Namkyu » et le mot « Pigeon » pour la simple et bonne raison que ce dernier représentait le naïf parfait. Bien sûr, il s’agissait avant tout d’une marque d’affection parce qu’avec le temps, il avait réussi à s’y attacher. « J’espère pour toi que tu me faisais juste marcher, sinon t’es un homme mort. » Tout en continuant à le chercher, il fit craquer ses doigts comme une ultime menace.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Jeu 20 Sep - 2:30


Je faisais tranquillement le ménage quand j'attaquais la salle de bain, lieu favoris de ce petit sdf que j'avais accueillis à plusieurs reprises chez moi. Jusque là, c'était une belle marque d'affection et j'avoue que j'aime bien quand il squatte chez moi. Mais qu'importe. ça n'explique pas le truc qui a bouché mon aspirateur ... Un sachet ? Je l'avais pris en main pour l'examiner, sachant pertinemment à qui ça appartenait. Il me fallut quelques messages pour alerter le fameux 'clochard' qui ne perdait pas le nord, même par téléphone. Il me faisait bien rire, tellement rire, que je le menais en bateau. évidemment, je n'avais pas touché à son sachet de farine. Enfin, son sachet de truc amer. Bref, on s'en fou. Il avait prévenu qu'il arrivait bientôt, alors j'en profitais pour monter mon petit stratagème, histoire de voir sa tête. Certes, je suis naïf et idiot, mais j'aime bien piéger les gens par moment.

Ainsi dans la cuisine, je pris le pot de farine et l'emmena dans ma chambre, faisant exprès d'en verser un peu sur le lit puis je rangeai le tout, incognito. Fourrant aussi le petit sachet dans la poche arrière de mon jean. Il croit vraiment que je suis con à ce point ? Comme si j'allais m'amuser avec ses affaires. Il me manquait plus qu'un morceau de plastique se rapprochant pile de celui de Jae Won et le tour était joué. Ainsi, je laissais le tout sur mon lit quand je l'entendis entrer. Un homme mort ? Je me retiens de rire, reprenant malgré moi un air sérieux, limite déçu. « Pas solide ton truc... Il y en a pleins sur mon lit. Je nettoie comment, maintenant ? » Pour jouer la comédie, j'étais assez bon. Et puis, je le regardais dans les yeux, sans avoir peur de lui. Pourquoi serait-ce le cas ? C'est un gamin après tout. Mais bon, il ne se doutera jamais qu'il a son sachet à porter de main, dans ma poche arrière. Mais je compte pas lui rendre si facilement ... Ce serait trop facile pour monsieur je rentre sans taper en foutant ses affaires n'importe comment. Je suis pas maniaque mais quand même, un minimum de tenu chez quelqu'un. « Bon courage pour le récupérer. » Disais-je en haussant les épaules, faussement indifférent.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Ven 21 Sep - 20:34

Les nerfs, il les avait, il les sentait. Bien sûr, c’était loin d’être agréable mais il avait connu pire ; comme la fois où il s’était disputé avec sa famille pour la dernière fois avant de partir faire de la rue sa nouvelle maison. Cette fois-là, son corps avait été quasiment paralysé pour cause de nerfs emmêlés et combien même Namkyu pouvait parfois les lui mettre en boules à être trop décontracté, il savait pertinemment que cela n’irait jamais trop loin. Tout en le rejoignant, Jaewon termina de faire craquer ses métacarpes mais l’air déçu de son ami l’arrêta tout de suite. Okay, il allait vraiment lui faire un scandale. Le jeune homme plissa son nez d’un air agressif en l’écoutant se plaindre, ce qui termina de le faire sortir de ses gonds. « Ouais, comme si j’allais le faire seul. C’est toi le fautif. » L’accusa-t-il avant de se rendre jusque la chambre sans chercher à davantage dénouer le faux du vrai. Automatiquement, il ne put s’empêcher de lâcher un juron devant un tel spectacle et de chercher le sachet du regard. C’est d’un geste rapide qu’il le remit en état sans remarquer qu’il ne s’agissait pas du même que celui dont il se servait habituellement. L’adolescent entama alors le travail minutieux de ramener la poudre blanche sur le bord du lit, prêt à la renversée. Un détail le laissa soudainement perplexe, la consistance. Il humidifia son doigt et récupéra un échantillon de la substance recouvrant le lit qu’il glissa ensuite sur sa langue. La grimace confirma tout de suite qu’il ne s’agissait pas de cocaïne mais bien de farine – comment avait-il pu tomber dans le piège ne serait-ce qu’une seconde ? Connerie. Il songea un très bref instant à la lui faire avaler de force mais se ravisa. Ce n’était pas le moment d’être violent, avant tout, il devait récupérer la marchandise dont la vente devait avoir lieu le lendemain. Décidé, il retourna là où se trouvait le propriétaire des lieux et le saisit par le bras. « Tu te fous vraiment de ma gueule, en plus. Où est-ce que tu l’a mis ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Ven 21 Sep - 21:16

Il était là, aussi énervé qu'un chien qui aurait la rage. Le nez plissé, les sourcils froncés, tout dans sa façon d'être montrait qu'il n'était pas ici pour boire un verre. Et moi, sombre idiot que je suis, je faisais en sorte de le faire tomber dans le panneau. Dans ces moments là, le petit truc cacher dans la poche semble peser des tonnes mais je ne disais mots, attendant patiemment qu'il réagisse de lui-même. Et ça ne loupait pas! Voila qu'il était déjà dans ma chambre, sûrement pour ramasser la soit-disante poudre blanche. Certes, j'étais bien le fautif mais il n'a pas insisté en se barrant, furax. Donc je restais là, tranquille, prenant juste place dans la canapé de mon salon. J'allumais la télé, sans vraiment y prêter attention. Un décompte se fit dans ma tête. 10, 9. il s'emmerde à réunir la farine. 8, 7. il se fait son délire tout seul. 6, 5. Il jure contre moi. 4, 3. Il réalise que quelque chose cloche. 2, 1. J'entends ses pas venir dans ma direction. 0, il vient d'attraper mon bras, légèrement sur les nerfs. Un sourire déformant déjà mon visage, tandis que je joue la carte de l'ignorance. « Qui te dit que je l'ai toujours ? Ne t'avais-je pas avertis qu'elle ne resterait pas longtemps chez moi ? » Et ce sourire idiot, signe que je me moquais de lui. Certes, je risque ma peau à jouer ainsi avec Jaewon mais j'adore le voir monter sur ses grands chevaux. « Je pourrais savoir à quoi tu joues ? » Certes, j'ai bien cru qu'il se baladait avec de la farine sur lui... Parce qu'à son âge, on ne joue pas au gangster. Mais j'avais fini par comprendre ce qu'il voulait récupérer, bien que je ne le précise pas en lui parlant. « Tu rentres chez moi sans frapper, tu vas dans ma chambre sans permission et maintenant tu m'agresses pour un sachet ? C'est pour toi ? Tu comptes l'utiliser ? » Mon regard se faisait plus rieur que inquisiteur. Au fond, son sort ne m'était pas égal. Et c'est bien pour cela que je prenais une voix quelque peu autoritaire et sévère.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 13:12

Namkyu n’avait vraiment aucune honte et il lui semblait que devant lui encore moins. Comment pouvait-il oser sourire dans un moment pareil ? Il ne savait pas mais lui n’aurait jamais pris un tel risque, à sa place. Sans libérer son bras, Jaewon l’écoutait. « Je ne vois pas où tu l’aurais jeté en sachant que j’allais te refaire la face si t’osais. » Ce sourire débordant de moquerie commençait à sérieusement le faire frôler la frontière du déséquilibre mental, pourtant son aîné ne semblait pas en avoir fini avec ses remarques déplacées. « A quoi JE joues ? » Répéta-t-il sans oublier d’afficher un air offusqué ainsi que de resserrer l’emprise de ses doigts autour de son bras.

Finalement, le temps des reproches et certainement, de la fin de leur relation. Comme tous les autres avant lui, – ou presque – Namkyu allait se lasser de lui, de ses humeurs et de son sale caractère. Ce n’était pas surprenant, la chose réellement étonnante était que ça ait duré aussi longtemps entre eux, laissant le temps au jeune sdf de s’attacher. A en juger simplement par son regard rieur, il lui semblait bien égal de savoir ce qu’il allait en faire, il cherchait certainement juste à allonger le temps de moquerie qu’il s’était accordé. Ou bien, peut-être pas ? Sa voix ne venait-elle pas de changer de ton juste là ? Elle trahissait de l’autorité.

Jaewon rit à son tour avant de le lâcher. « Est-ce que j’ai la gueule d’un toxico ? Tu n’crois pas que j’ai déjà assez de cette putain de mogsoli pour chercher à me faire exploser le cerveau à coup de cocaïne ? » Il grimaça rien qu’à l’idée de l’effet que la drogue lourde pouvait avoir sur les gens atteints ; certainement ceux qui causait les crimes atroces dont il entendait parler ici et là dans la rue. « Je dois le vendre pour un ami, demain soir. » Il se laissa tomber sur le canapé, lassé. C’est alors qu’il le vit dépasser de la poche arrière du pantalon de Namkyu, le petit bout de sachet plastique qu’il avait cru percé dans la chambre. L’enfoiré. Sans prévenir, le plus jeune lui entoura la taille de ses bras tout en se laissant tomber à genoux, puis il chercha à s’en emparer. « Rend le moi ! » S’exclama-t-il avec dureté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 13:53

Sur le coup, je fis mine de frissonner comme si j'avais eu la peur de ma vie. Me refaire le portrait ? Je voudrais bien voir ça. Mon air amusé ne disparaissait pas de mon visage, ce dernier toujours fendu d'un sourire. 'JE' joue ? D'accord, j'avoue que sur le coup, c'est moi qui joue avec ses nerfs mais c'est sympa de le voir dans un état aussi exagéré, ou pas. Mais je ne comptais le lâcher pour cela. C'est son problème s'il se drogue, mais je trouve ça vraiment dommage pour un gamin comme lui de gâcher d'avantage sa vie. à cette idée, mon sourire s'effaça doucement. L'imaginer ainsi, c'était plus de la torture mentale qu'un simple amusement.

Je ne voulais pas qu'il pense des choses sur moi, comme si j'étais capable de le foutre dehors juste à cause de ses passe temps. Fallait juste qu'il comprenne que j'étais pas un gros abrutis. Mogsoli ? Sur ce coup, je ne pouvais le comprendre ... Après tout, Mogsoli n'était pas dans ma tête mais ça me rassurait qu'il n'y touche pas, lâchant un soupire de soulagement. « La vendre demain soir ? » Je n'avais pu contrôler ma voix qui aurait pu être confondu avec un couinement de souris. Un toussotement pour reprendre de l'assurance et je le dévisageais, jusqu'à qu'il se jette à moitié sur moi.

Mince. Sans le vouloir, je le poussais violemment, faisant en sorte de l'éloigner de mes poches. Rapidement, je pris le sachet en main, il était toujours là. « Tu trouves pas que ta vie est assez merdique pour jouer avec de la drogue ?! » C'était sortit tout seul et j'en palissais. « Ce n'est pas ... Désolé. » Je resserrais le sachet entre mes doigts, le gardant quand même le plus proche de moi. Ce gamin allait me rendre dingue mais déjà le voir à la rue était un spectacle insupportable alors qu'il deal... « Je te le rend à une condition. Que je puisse venir avec toi, demain soir. »

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 14:28

Lorsque la voix alors pleine d’assurance et d’autorité de Namkyu se transforma en un couinement plus ou moins charmant, les yeux de Jaewon roulèrent. Il avait inéluctablement conscience qu’un sermon n’allait pas tarder à suivre ; c’est pour cette raison qu’il s’était d’ores et déjà laissé tomber d’avance contre le canapé. Cette action lui avait alors permis de découvrir l’endroit où son ami avait osé cacher la came. En se jetant dessus, il avait non seulement l’espoir de la récupérer et mettre un terme à cette dispute futile, mais en plus l’occasion d’éviter un énième discours visant à le repousser dans le droit chemin. Tout le monde avait échoué avant lui, alors comment est-ce que quelqu’un pouvait continuer à espérer y parvenir ? L’adolescent n’avait plus d’espoir d’être un jour débarrassé de Mogsoli, et il ne pouvait que rarement lui résister de toute manière.

C’est avec violence que l’aîné des deux repoussa le cadet qui termina sur les fesses. Il ne s’agissait pas cependant pas de l’unique coup qu’il reçut, non, le second psychologique, lui apparût pourtant bien plus douloureux. Il ne le montra pas, sa fierté mal placée le forçait à ravaler ses ressentiments. En tous les cas, il ne voyait pas ce qu’il aurait pu répondre à cette question manifestement rhétorique. Oui, il avait une vie merdique. Et alors ? Pourquoi le jugeait-il ? Qu’est-ce qu’aurait fait Namkyu à sa place ? Jaewon se sentit soudainement intéressé de le savoir. Un rire trahissant que la corde sensible avait été touché, plein d’amertume et d’arrogance s’échappa de ses lèvres alors qu’il l’entendait commencer à s’excuser. « Ah, ferme-la. C’est exactement ce que tu voulais dire. »

A son tour, le visage du décoloré changea d’expression. A présent il n’y avait plus qu’un masque frigide dépourvu du moindre sentiment humain ainsi que de longues secondes silencieuses qui persistèrent. « Non. » Répondit-il simplement en se replaçant à genoux de façon à venir saisir le sachet qui le narguait, coincé entre les doigts face à lui. La réponse lui semblait évidente ; il ne voulait pas prendre le risque d’être attrapé par les policiers en compagnie de Namkyu et lui attirer des problèmes. Il ne voulait pas non plus qu’il dévoile son visage aux personnes malsaines qui jonchaient les rues de Séoul la nuit. Pourquoi est-ce qu’il ne se montrait pas franc en lui expliquant cela ? Son ego, pardi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 14:42

J'avais l'impression d'avoir jeté un seau d'eau glacé à la face de Jaewon. Une vie merdique. Je le pensais pas ... Ou peut-être que si ? C'était bien trop confus, d'un coup. Je m'en voulais de lui avoir dit, vérité ou non. Mais voila, ce qui est dit, est dit. Et manifestement, ça ne semblait pas le ravir d'entendre ça. Je le pensais peut-être mais je n'avais pas à le dire. Je suis minable et je le ressens bien à cet instant. Il était bien tard pour se racheter, surtout après ce 'ferme-là' qui n'avait pas manqué de me glacer le sang. Une condition. Je pouvais seulement lui imposer cela pour décoincer le jeu et espérer avoir quelque chose. Quoi ? Même moi je l'ignorais.

Non. Sa réponse fut catégorique. J'en revenais pas, pourquoi dire non ? Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre que je l'accompagne ? Je ne comptais pas le gêner si c'est ce qu'il voulait savoir. « Pourquoi non ? Je compte pas te gêner. Je resterai à l'écart et ... » Et quoi au juste ? Je ferais en sorte qu'il ne t'arrive pas une merde ? Haha, laissez-moi rire. Je suis trop stupide pour dire une chose pareil. ça me manquerait vraiment s'il ne venait plus chez moi prendre un bain ou même fouiller dans mes placards à la recherche d'un truc à manger. Cette histoire de drogue, c'était pas quelque chose de saint. « écoute... Je voulais pas te critiquer, c'est sortit tout seul. » Jae Won voulait surtout reprendre son sachet, complément à genoux pour tenter de le saisir entre mes doigts. De ma main libre, je la posais sur sa tête pour l'empêcher de réduire la distance entre nous. « Putain mais tu vas arrêter! Je te la rendrais pas » J'avais haussé la voix, agacé que cette merde soit plus importante que son propre sort.

Le repoussant à nouveau, je quittais ma place pour aller vers la salle de bain, le sachet en main. Je savais pertinemment qu'il allait me suivre. Alors je me mettais à côté des toilettes, menaçant de jeter la drogue dans la cuvette et tirer la chasse. Il irait le chercher dans les égouts. En attendant, ma jauge de patience remontait lentement dans la zone 'danger' pour mon cerveau. J'espérais juste qu'il cède avant d'atteindre le dernier niveau.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 17:04

A quoi cela lui servait-il d’insister ? C’est quelque chose que – paradoxalement – Jaewon ne comprenait pas, les gens pouvaient être tellement têtus parfois. Cela lui titillait les nerfs à tel point qu’il lui sembla en sentir un lâcher sous la pression. Cette incident déversa sur tout son corps une vague d’impatience qui allait terminer de le rendre agressif une fois pour toute. Il pouvait déjà sentir Mogsoli approcher à grands pas, pleine de dédain et afficher un air victorieux. Hors de question qu’elle ne vienne lui ordonner quoi que ça soit maintenant, il savait que ça serait quelque chose de mauvais, mesquin et qui leur causerait du tort à tous les deux. « Shhh—» Commença-t-il, rapidement coupé par Namkyu qui reprenait la parole avec une certaine sérénité qui le laissa sans voix. Le reste le laissa tout aussi perplexe, il baissa les yeux mais ne se permit aucun commentaire. Le jeune homme ne voulait plus se prendre la tête à essayer de comprendre les gens qu’il côtoyait, il voulait être égoïste, comme tout le monde. C’est ce qui le poussa à insister et tendre le bras vers le sachet qui lui revenait de droit, mais un évènement pour le moins… hors du commun survenu. Son aîné s’énervait et le tenait même par la tête pour l’approcher, une position de parfaite soumission qui lui donna envie de vomir. Jamais plus il ne serait soumis à qui que ça soit, il n’acceptait déjà pas d’obéir aux moindres désirs de son trouble alors certainement pas à quelqu’un d’autre. Lui aussi manquait d’exploser et de lui demander la raison de ce refus lorsque sans prévenir, il se retrouva au sol et son ami hors de sa vue.

Quelques secondes passèrent, Jaewon soupira avant de se lever avec lassitude. Bon, bien qu’il eût parfaitement connaissance du fait que s’il le suivait, il se jetait dans la gueule du loup et au centre des attentes de ce dernier, il le fit. C’est un regard fatigué qu’il posa sur l’objet de son désir pendu au-dessus de la cuvette des toilettes. « Oh s’il te plaît, arrêtons ce cirque. Rends le moi et n’en parlons plus. Cessons même de nous fréquenter si c’est ce que tu veux. » C’est sans peur qu’il s’approcha en espérant tout au fond de lui, que Namkyu ne le lâcherait pas. Par prudence et avec rapidité cependant, il fit claquer l’abattant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 17:31

Je me montrais sûrement têtu envers lui, ou plutôt qu'une chianterise -çan'existepas- effrayante mais quand j'avais quelque chose en tête, je ne l'avais pas aux pieds. Il devait s'en rendre compte à ma façon de parler, de me comporter. Je voulais à tout prix aller avec lui, qu'importe ce qu'il dirait ... Même le suivre, pourquoi pas ? Mais apparemment, j'avais encore autre en tête, m'expliquer sur ma précédente remarque. Mais malgré que je fasse des efforts, il voulait toujours son bien que j'éloignais à nouveau en le tenant par la tête. Rien à faire, c'est un coriace. Il ne me restait plus qu'à prendre mes jambes à mon cou et décider une bonne fois pour toute de me débarrasser de ce truc envahissant. C'est ainsi que j'allais le pendre au dessus des toilettes, attendant de voir sa réaction. Le décoloré n'était en rien impressionné, sûrement ahurit de mon comportement mais pas effrayé pour sa drogue. Et ma patience montait à pique. Autant dire que ses mots me firent l'effet douloureux d'un coup de couteau en pleins coeur. Cesser de nous fréquenter ? Si je le voulais ? Attendez, désirais-je vraiment que ce petit merdeux sorte de ma vie, comme ça ? Et sa drogue ... Non ça, je m'en fou. En attendant, il avait réussit à abaisser la cuvette. Quant à moi, j'étais entre le désire de balancer son sachet dans sa petite figure de poupée ou le foutre dans la douche pour le noyer avec le jet d'eau. Mais non, je fais mieux. Mes jambes se mirent à trembler et c'est tout mon corps qui céda d'un seul coup, la tête tombant en avant comme si je venais de perdre connaissance. Pour le sachet, il avait quitter mes doigts désarticulés pour tomber au sol. Foutue maladie, elle me fait perdre contre lui. J'avais qu'une crainte, qu'il s'enfuit à présent qu'il pouvait récupérer son dû... Me laissant là comme un condamné, sans même se soucier du reste, en quittant juste ma vie. Ma vie qui n'est pas mieux que la sienne, entre alcool et coup d'un soir. Mais pour le coup, je pouvais seulement attendre, conscient de ce qu'il allait faire sans pouvoir l'en empêcher. Car oui, j'entend et je ressens, même si je ne peux le voir correctement. S'il part, je le saurais facilement.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 19:44

Mission accomplie, l’abattant était abaissé et le sachet de drogue ne risquait présentement plus grand-chose, à moins bien sûr que Namkyu ne se décide à trouver une feinte. Cette perspective força Jaewon a resté sur ses gardes mais il avait tout de même essayé de l’inviter à lui rendre la dite drogue, en proposant même de mettre fin à l’amitié les unissant – peut-être que c’était une envie qui l’habitait, il ne savait pas. Le jeune sdf n’eût donc bien sûr aucune idée de la douleur que ses mots avaient fait naître au creux de la poitrine de son aîné, son air détaché n’avait rien du arranger. Soudain il se trouvait plongé dans une situation qui lui était complètement inconnue et qu’il ne compris pas. Les jambes du brun s’étaient mises à trembler et quelques secondes plus tard, il n’y avait plus rien. Il tombait en avant et bien qu’un léger ‘pouf’ lui fit comprendre qu’il pouvait enfin récupérer ce qui lui appartenait, le cadet entoura le corps de son ami de ses bras alors qu’une légère panique le gagnait. Merde. Mais qu’était-il en train de lui arriver ? Les crises cardiaques à vingt-ans, c’était possible ? Et s’il était en train de mourir ? Soudain, la fierté mal placée et l’ego cédèrent face à la panique. « Namkyu ?! Hey déconne pas mec. Il t’arrive quoi ? » Et voilà qu’il avait envoyé chier Mogsoli quelques minutes auparavant et que celle-ci ne donnait plus aucun signe de vie. Quelle saloperie, elle pourrait venir le conseiller sur demande pour une fois ; il y avait une vie en jeu. Ou du moins c’est ce qu’il pensait alors qu’il le secouait avec frénésie avant de froncer le nez, se tourner et le hisser sur son dos parce que mine de rien, un poids mort ça pesait une tonne.

C’est avec difficulté et en titubant qu’il parvint à se rendre jusque la chambre et à l’allonger sur le lit plein de farine – tant pis pour ses fringues. Alors que le décoloré inspirait profondément afin d’apporter assez d’oxygène à son cerveau pour réfléchir, il tentait en même temps de se calmer. Première chose à faire ? Vérifier sa respiration ainsi que son pou. Il posa sa tête sur son torse, l’oreille contre son cœur et lâcha un soupir de soulagement si fort qu’il s’en surprit lui-même. Tout fonctionnait normalement. Mais alors, qu’était-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Sam 22 Sep - 20:10

Parfois, il aurait été plus sage que mogsoli guide mes actions, plutôt que me laisser faire. Mais j'étais tellement décidé à ne pas lui rendre sa drogue que je me sentais bien égoïste en le menaçant de la sorte. étrangement, j'étais hors de moi, vulnérable à un point que je n'avais mesuré. Et cet abrutis voulait juste couper les ponts après avoir reprit son sachet. Autant dire que j'avais largement dépassé le seuil de résonance. Comme si la jauge venait littéralement d'exploser. Sans oublier mon cerveau et mes muscles qui s'unirent pour me faire royalement chier. Si j'avais pu voir la réaction de Jaewon, j'en aurais ris à me décrocher la mâchoire mais bizarrement, ça me donnait plus envie de chialer tellement je me sentais minable, nul, un vrai bourrin. Me voila quasiment étalé sur le sol, incapable de prononcer un mot ou même de bouger ne serait-ce le petit doigt. Et Jaewon qui s'inquiète, malgré qu'il est enfin sa drogue en sa possession. à ce moment, j'avoue que j'étais complètement perdu. La minute d'avant je voulais lui faire bouffer et maintenant, j'avais juste envie qu'il reste chez moi. C'était le gros bordel dans ma tête et je ne pouvais que ruminer de cela, à présent que je faisais une crise.

Bien que l'on ne puisse le voir, j'étais vraiment gêné de me faire porter ainsi jusqu'à ma chambre. Je supposais que la chose sur lequel j'étais fut mon lit ? Mais franchement, j'en savais rien et je m'en foutais. En attendant, le cadet s'occupait de vérifié si j'étais toujours en vie. évidemment que oui. et ça me faisait bizarre d'entendre ce soupire à fendre l'âme. Tellement bizarre que le rythme de mon coeur s'affolait à m'en faire souffrir. Quel idiot ... J'aurai du le jeter dès le départ son sachet de drogue, j'en serais pas là à savoir si oui ou non, on cessait notre relation. Certes, notre amitié était pas vraiment des plus stables mais j'aimais être ainsi, à le taquiner en l'invitant chez moi ou ailleurs. à présent, j'avais juste peur de perdre tout ça, de perdre quelqu'un qui occupe quand même une partie de moi. Même s'il vit dans la rue, prend une douche un jour sur trois ou qu'il ne mange pas à sa faim. Si je pouvais changer quelque chose, je le ferais. Mais malheureusement, ça ne semble pas fonctionner. Mais bordel, bouge toi que je puisse me relever! J'arrive à rien quand je suis comme ça, c'est stressant. Le pire, c'est que je ne sais combien de temps cela peut durer. Quelques secondes comme quelques minutes.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Dim 23 Sep - 13:05

Le cœur se mit à battre plus rapidement mais ses poumons se remplissaient et vidaient de l’air toujours au même rythme, il jugea que celui était un bon signe. Pourtant, Jaewon ne bougea pas tout de suite. Les yeux clos, il se concentrait sur la chaleur que dégageait le corps de Namkyu et sur le son qui lui rappelait qu’il y avait sous lui un être humain. Depuis combien de temps n’avait-il pas eut une telle proximité avec quelqu’un ? Cela faisait certainement plusieurs mois maintenant. Ses nerfs se dénouèrent alors qu’une vive émotion le gagna et que ses yeux commencèrent à le brûler. Hey, oh. Qu’est-ce qu’il lui prenait là ? Se mettre dans tous ses états à cause d’un contact trop intime avec un autre mec, ça lui ressemblait pas. Immédiatement, l’adolescent se redressa et vint placer sa main sur le front de son ami. Pas de fièvre non plus, il se rassura en optant pour un évanouissement dû à un manque de quelque chose – probablement du sucre –, lui permettant ainsi de mettre de côté les hypothèses plus lourdes et graves ; comme un AVC par exemple.

Sans un mot, il se leva et disparut de la pièce. Dans le but de retourner à la salle de bain afin de récupérer la marchandise ? Non, bien loin de là. Il se rendit à la cuisine dans laquelle il chercha de quoi préparer une boisson chaude ainsi que quelque chose de sucré à lui faire avaler à son réveil. Bon, cela le faisait encore se conduire comme s’il avait été chez lui et le réel propriétaire de l’appartement le lui avait reproché quelques minutes auparavant, mais là c’était pour la bonne cause. N’est-ce pas ? Une fois ceci fait, il retourna à la chambre muni d’un paquet de gâteau ainsi qu’un thé chaud qu’il posa sur la table de chevet avant de s’asseoir près du corps toujours inanimé. La boule d’inquiétude sévissait au creux de son ventre alors qu’il vint lui secouer légèrement l’épaule. « Allez, ça suffit. Réveille-toi maintenant avant que je ne panique pour de bon et me mette à pleurer en appelant les pompiers. » Tenta-t-il, on ne peut plus sérieusement alors que ses yeux humides se mirent à briller. « S’il te plaît. » Ajouta-t-il, parce que qui ne tente rien n’a rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Dim 23 Sep - 13:52

De mon point de vue, la situation était comique. Certes, je n'avais la capacité de bouger ou parler mais je sentais bien l'inquiétude du jeune homme. Bien que par moment, cette dernière me rende assez mal. Je le mettais dans un état pas possible, et le pire, ce n'était même pas ma faute. Ce genre de crise m'arrive de temps à autre, en présence de forte émotion surtout et là, je n'avais franchement rien contrôler. En même temps, si j'ouvre enfin les yeux ... Il allait partir. C'est même une certitude, une fois que j'irai mieux, plus rien ne le retiendrait ici. Autant jouer la comédie, quand mon corps décidera de faire la paix avec mon cerveau. En attendant, je ne peux rien faire qu'imaginer la tronche de blondinet. J'avoue, c'est amusant de se représenter la panique qui l'envahit, ou son visage déformé par l'inquiétude. Il croit quoi, que je peux clamser comme ça, aussi facilement ? C'est vrai qu'il ne doit pas connaître ce genre de soucis ... Aish.

Pendant que je pense, monsieur s'en va. Sur le coup, j'avais peur qu'il me laisse tout seul, se foutant complètement de ce qu'il m'arrive. Mais cette nouvelle émotion me permit de revenir légèrement à moi, bien que je puisse seulement remuer les doigts. Il était revenu, à mon grand soulagement et me dit qu'il allait se mettre à pleurer en appelant les pompier si je n'arrêtais pas. Comme j'avais envie de rire mais je réussis quand même à esquisser un léger sourire, ouvrant à moitié les paupières. « J'aime bien ... T'entendre dire s'il te plait. » Je voulais en rire mais je m'étouffais avec ma salive, à la place. Au moins, je pouvais voir ma chambre, lui aussi d'ailleurs. Pourtant, je n'arrivais pas encore à me redresser, lâchant un long soupire en remarquant que mes muscles étaient toujours engourdit. « J'aurai du faire le mort... Juste pour te voir pleurer. » Et je recommençais à me moquer de lui mais affectueusement, cette fois-ci. Je n'avais aucune envie de me faire étrangler alors que je reprenais à peine des forces. C'était vraiment désagréable de se sentir aussi faible dans un moment pareil. La plus part du temps, ça m'arrive quand je suis seul, et personne n'est dans l'embarras. Pas cette fois.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Mar 25 Sep - 19:15

A croire qu’être gentil pouvait apporter un certain nombre de choses aussi en ce monde, que la méchanceté n’en n’était pas la seule dirigeante parce qu’après s’être montré poli voilà que Namkyu lui répondait. Il y avait aussi l’hypothèse qu’il se soit moqué de lui tout le monde en se faisant passer pour mort ou souffrant, mais la douleur dans ses muscles et le souvenir du poids qu’il avait porté lui confirmaient que ce dernier avait bel et bien été inerte. Le soudain sentiment de gêne qui gagna Jaewon le força à se repositionner immédiatement sur le lit, droit comme un piquet ainsi que de tourner la tête de manière à dissimulé son visage et l’expression qui avait continué d’y régner. « T’y habitue pas trop, ça ne sera pas souvent. » Déclara-t-il d’un ton froid suivit d’un sifflement exaspéré à la suite des remarques de son ami dont l’expression faciale se rapprochait énormément de l’hilarité. Une hilarité affectueuse, certes. Le jeune décoloré espérait que bien que ses paroles aient été sèches, Namkyu comprenne l’idée qui s’y reflétait ; non, leur amitié n’allait pas prendre fin maintenant. Pas alors qu’ils avaient encore découvert quelque chose l’un de l’autre, à savoir que Jaewon s’avérait en réalité posséder un cœur et que lui possédait une faiblesse physique. Un silence pesant régna quelques secondes durant lesquelles Jaewon s’était efforcé de calmer ses émotions puis suite à ce silence il se leva et aida l’aîné à se retrouver en position assise, soutenu par l’oreiller. « Tiens, tu as besoin de force non ? » Il lui désigna la tasse chaude et les gâteaux sur le côté du lit. « Et si tu en profitais pour m’expliquer ce qu’il vient de se passer en même temps. » Il ne s’agissait pas là d’une question ou d’une demande mais plus d’un ordre. Mais Namkyu ne cillait pas ce qui lui fit lâcher un nouveau soupir, saisir le paquet de gâteaux, l’ouvrir et lui en fourrer un de force entre les dents. Ne le chouchoute pas trop eh, il va te prendre pour son esclave sinon. Sans pouvoir se retenir, il se mit à lâcher un rire moqueur à l’attention de Mogsoli et ce qu’elle venait de lui dire. Mais de qui se foutait-elle ? Ce n’était clairement pas le genre de Namkyu, sauf peut-être en rigolant. Elle en avait de l’audace, de se manifester seulement maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 26
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   Mer 26 Sep - 21:24

Moi, me jouer de Jaewon ? Jamais de la vie. J'en n'étais pas arrivé au point de faire le mort juste pour le retenir mais... ça aurait pu être une idée. Malheureusement, j'avais bien perdu la notion de mon corps pendant quelques minutes qui me semblèrent une éternité, surtout en l'entendant paniquer à mes côtés. Je ne devrais plus m'en faire, à présent que j'avais les yeux ouvert et que je pouvais voir dans quel embarras je l'avais mit. évidemment, m'y habituer serait une grosse erreur pour moi, manquerait plus que je refasse une crise. Mon sourire ne fit que s'élargir en me disant qu'il ne romprait pas notre amitié. Mais bon, lui faire découvrir ce problème était embêtant pour moi. J'ai horreur quand les gens s'attarde sur cette maladie idiote qui me fait plus passer pour un paresseux qu'un atteint. Pourtant, il m'aidait. J'aurais pu refuser en me disant que j'étais assez grand pour me redresser mais ce n'était pas le cas, dans le sens où mes muscles se relâchèrent à peine. Appuyé contre mon oreiller, j'avais le luxe de voir ma chambre et non le plafond seulement. Interrogé par sa phrase, je le regardais avec une mine perdu. Une tasse et des gâteaux étaient posés sur la table de chevet mais ses paroles ne me laissèrent pas le temps de le remercier. Encore des explications, que je ne savais donner. Alors que j'allais détourner le regard, Jaewon me fourra un gâteau dans la bouche, manquant de me faire étouffer. Par réflexe, je voulus plaquer ma main contre ma bouche mais le geste fut trop raide et violent. « Aish ... » Le temps d'avaler le gâteau et de reprendre mon souffle, puis je lui lançais un regard hésitant. « J'aime pas trop m'expliquer sur cela ... Mais je te rassure, ce n'est rien de grave. » Et voila, je tournais encore autour du pot, croyant que Jaewon serait assez indifférent pour ne pas vouloir des explications plus compréhensible. En attendant, je tentais de prendre la tasse, la portant à mes lèvres pour en boire une gorgée. C'était chaud, peut-être un peu trop chaud.

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hello, I'm here to kill you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello, I'm here to kill you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Shop] Cute Can Kill (It)
» [Shop] Kiss me Kill me (fr)
» Régles Campagne Kill Team
» Régles Kill Team
» [Shop] Ciali in kawaiiland (It)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mogsoli Φ the voice in your head :: 
 :: Archives
-