AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Yang Seol Hee

Stade 2
shut the fuck up, they say
PSEUDO : hime
INSCRIPTION LE : 04/09/2012
MESSAGES : 16
AVATAR : Lee Hong Ki (c)hoshi
SURNOM : Seol', tout connement.
STADE : Stade II
This is my home, leave me alone - Sae Hee

MessageSujet: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 2:44


YANG SEOL HEE
21 ans ► Stade II
inventé
avec Lee Hong Ki

Bonjour, je me présente, Yang Seol Hee mais mes amis m'appellent tout connement Seol', j'ai 21 ans et je suis actuellement étudiant dans une p'tite fac d'art toute pourrie en plus d'être fouteur de merde à mi-temps. Ca use, tout ça. Vous voulez en savoir davantage ? Et bien ... C'est un peu indiscret mais sachez que je suis célibataire et que je m'intéresse à plus ou moins tout le monde. Vive la philanthropie. Non, je déconne, j'vous aime pas trop, en fait.



Φ Que dirait de toi

► ta famille « Ah, la famille… Grand débat interne, ça, la famille. Commençons par le plus simple, j’ai nommé mon attardée de mère – et notez que je dis cela sans animosité, c’est plus un fait qu’autre chose à ce stade. Je ne sais pas trop comment fonctionne son cerveau à présent que Mogsoli l’a réduit à l’état de papier mâché (sans vouloir insulter les amateurs de papier mâché), mais il me semble bien que la dernière fois que je suis repassé à la maison elle me prenait encore pour un elfe des bois. Ca, c’est dit. Maintenant, la partie plus délicate, mon père et ma sœur… Je suis loin d’être le fils ou l’oppa parfait, et j’avoue ne pas avoir discuté avec eux plus que ça ces derniers temps. Pour tout ce que j’en sais, je suis toujours aux yeux de mon père un looser jmenfoutiste irresponsable doublé d’un crétin borné courant à sa propre perte. Et ma petite sœur doit sans doute me considérer comme un connard égoïste pour l’avoir laissée se dépatouiller seule avec notre mère – l’un comme l’autre n’aurait pas tout à fait tort, remarquez. »
► tes amis « Certains vous diront que je suis un type assez fascinant, affable, amusant à fréquenter et doté d’une grande-gueule (plus ou moins) subtile - un joker insaisissable, détaché de tout, qui n’a que faire des misères que cette chienne de vie peut bien lui balancer dans les jambes. D’autres, qui ne me connaissent pas sous la même lumière, vous diront au contraire que je suis un profond mélancolique, un lunatique de première classe qui cache sous son masque d’abruti rieur et imperturbable un cynisme qui manque parfois de virer à la dépression. Comme ils le disent, heureusement que mon dealer est là pour moi dans ces moments-là. »
► tes exs « Je ne pense pas qu’ils – filles comme garçons – ne vivent très mal le fait de m’avoir dans leurs palmarès. De toute façon, je n’ai jamais eu de relations à engagements, et je ne crois pas avoir jamais brisé un cœur. Mes exs étaient comme moi à la recherche de perdition sensuelle et de rush extatique le temps d’une soirée ou plus si affinités. Bon amant ? Sans me vanter, je dirais que oui… Après, bon petit ami, aucune idée, je n’ai jamais tenté l’expérience, et je ne compte pas le faire. Flemme de m’attacher à quelqu’un si c’est pour lui faire de la peine après. Je n’ai jamais vécu cela, mais un cœur brisé doit être un bon gros fardeau – pas envie d’avoir à m’en trainer un, que ce soit celui d’autrui ou même le mien. Ce qui supposerait déjà que j’en aie un, chose encore non-prouvée à l’heure actuelle. »
► ton/ta petit(e) ami(e) « C’est-à-dire ? La fille de hier soir ? Elle doit penser de moi la même chose que tous les autres avant elle ou presque, j’imagine. Que je suis plutôt mignon et un bon coup. Je ne sais pas, je ne suis pas allé lui demander personnellement… Je ne suis déjà pas du style à me pointer avec des croissants au saut du lit, alors attendre qu’elle ouvre les yeux avec un sourire en coin pour lui bondir dessus sur le thème « alors, tu me trouves comment ? et sinon, j’suis pas trop glauque, à ton avis ? non ? et chiant ? non plus ? », très peu pour moi. »
► des inconnus « Alors là… Ca dépendrait de l’âge et de l’origine de la personne, j’imagine. Les petits vieux et les adultes sérieux sont du genre à me prendre dès le premier coup d’œil pour un gosse dégénéré sans sou ni avenir, un wannabe-rebelle qui cherche à se faire remarquer, ou encore une sale fréquentation potentielle pour leurs enfants et petits-enfants. Ce doit être le côté artiste que je me trimballe, je ne sais pas. Les gens de mon âge sont globalement un peu plus cools – on me qualifie volontiers de détaché, d’excentrique ou de négligé avec ce ‘je ne sais quoi’ de magnétique dans son regard. Et les gosses… Les gosses ne peuvent pas me voir en photo, je crois bien. Ma dernière interaction avec un représentant de cette espèce s’est soldée par du sable dans mes yeux et un manche de râteau dans ma narine droite – je n’ai pas retenté l’expérience depuis. »



Φ Mogsoli & toi

► si tu es atteint
Qu’on soit clairs tout de suite – je hais Mogsoli, de toutes mes tripes, et cette petite voix me le rend assez bien. J’ai commencé à me méfier d’elle dès son apparition. J’avais alors 18 ans ; ma mère avait déjà commencé à partir en freestyle depuis un bon petit moment, et Mogsoli était un sujet sensible voire tabou dans la famille. Ce n’était pas la joie à la maison – le paternel jonglait tant bien que mal entre son boulot et les thérapies de maman et les années de fatigue accumulées commençaient à sérieusement lui râcler à vif le peu de nerfs qui lui restait. Ma petite sœur tentait de coller ensemble les miettes de notre famille dans son coin et moi… Moi j’ai fait la connaissance de ma première et meilleure stalkeuse, Miss Mog’.
Je ne pense pas pouvoir un jour oublier ses premiers mots – enfin, si, excusez-moi, je les oublierai le jour où je deviendrai comme ma mère, mais là n’est pas le problème. C’était un samedi, et nous dinions dans la forêt tropicale qui nous servait de salon quand… « Ce serait plus joli avec des rubans, tu ne trouves pas ? Tu devrais essayer de mettre un ruban autour de la carafe. Prend le ruban dans les cheveux de ta mère et noue-le autour de la carafe, juste pour voir... » Je me souviens avoir jeté un regard inquiet en direction de mon père, qui était trop affairé à faire boire sa soupe à l’autre folle pour remarquer l’électrochoc qui venait de passer dans mes yeux. J’ai fini ce soir-là et tous les autres par la suite en dinant seul, barricadé dans ma chambre. Parce qu’il y avait déjà quelqu’un dont il fallait s’inquiéter, qu’un deuxième dément était la dernière chose dont nous avions tous besoin… Mais je n’ai pas eu de chance. Mog a rapidement gagné en puissance et son rythme s’est accéléré proportionnellement à son intensité. Peut-être que le fait que je lui résiste volontairement et aussi fortement à chaque fois la provoquait à revenir à la charge toujours plus souvent, toujours plus ardemment.
Aujourd’hui, j’en suis au stade II et ma volonté est la plupart du temps toujours suffisante pour m’opposer à ce qu’elle veut me faire faire, que ce soit pour mon propre bien ou non – parce que, oui, il lui arrive de me forcer la main dans le bon sens, comme une provocation ouverte, mais mon orgueil – et, un peu, ma peur – refuse encore et toujours de me plier à ses ordres. J’ai bien dérapé une ou deux fois, mais j’imagine que cela est inévitable. Pour le moment je me contente de résister et de survivre, comme la pauvre loque humaine et tragique que je suis, tout en sachant pertinemment que je finirai fatalement comme ma mère tôt ou tard. Peu de gens sont au courant de ma relation compliqué à Mogsoli – mes amis les plus proches s’en doutent un peu, mais ma famille ne sait elle même pas que je suis déjà atteint. J’ai quitté la maison et ai pris suffisamment de distance avec mon père et ma sœur pour qu’ils ne se doutent de rien ; c’est mieux pour la santé mentale de tout le monde.


Φ Autres

Ses études sont le fruit d’un mélange d’envie personnelle, de révolte contre Mogsoli (qui l’avait incité à s’inscrire en médecine), de prise de distance vis-à-vis de sa famille et en particulier de son père, et de flemmardise – Seol Hee a beau réellement être un artiste en son for intérieur, que ce soit par ses talents de dessinateur ou sa sensibilité, il passe ses trimestres à glander et a déjà redoublé sa troisième année pour cause d’absence de rendus.
Seol Hee est connu parmi ses amis pour sa consommation régulière de drogues en tous genres ; il est tombé dedans en arrivant à la fac, et est loin d’être le seul dans ce cas, mais il est l’unique à se jeter systématiquement avec autant de soulagement dedans.
Il lui arrive aussi de fumer à en cracher ses poumons ou de boire à s’en filer des gueules de bois monstrueuses. Si certains trouvent son comportement au summum de la cool-itude ou au contraire totalement lamentable, il reste avant tout pour Seol Hee un geste auto-destructeur quasi-volontaire.
Seol Hee a deux tatouages : un « BELLA CIAO » inscrit verticalement le long de la colonne vertébrale, et une petite silhouette de licorne dans l’intérieur du poignet gauche ; il camoufle la plupart du temps ce dernier avec un amas de bracelets et de breloques.
Il a une sainte horreur de tout ce qui est vert, de la nourriture aux habits, sans doute parce que cette couleur lui évoque le salon végétal dans lequel vit sa mère à l’année. Il voue en revanche une affection toute particulière pour le noir et les couleurs fluos.


Φ Test RP

Petite fille, sais-tu ce qui t’attend de l’autre côté du miroir ? N’as-tu jamais entendu parler des loups des contes de fée ? Ils ont les yeux alertes allumés d’une lueur malsaine, les crocs aiguisés, et les griffes prêtes à t’arracher la moindre once de chair… Tu as connu cela, pourtant – les ongles d’un homme raclant ta peau, râpant la moindre parcelle d’innocence qui aurait pu subsister en ton corps, en ton esprit. Ses yeux rutilaient d’un plaisir décuplé par la drogue…. Tu le sais, n’est-ce pas ?
Il se tient devant toi, à présent – le Loup sous une nouvelle forme, incarné dans un nouveau corps. Et tu lui fais face, tentant de contenir tant bien que mal les vacillements de ton cœur en ton for intérieur. Ses yeux sont dans les tiens, son rire mesquin dans tes oreilles. Tu aimerais partir, réellement, viscéralement. Il ne s’écarte pas, pourtant. Il t’adresse même la parole – il sait pertinemment bien à quel point la nouvelle bibliothécaire est une vieille bique pointilleuse… et ne te laisse toujours pas passer. Qu’est-ce donc, un jeu ? Qu’il doit s’amuser, ce petit professeur. Mais toi, tu ne rentres pas dans la plaisanterie, non. Tu te contentes de l’observer, ton sourire apologétique greffé aux lèvres et un certain dédain dans ton regard. Tout au fond de toi, tu sens le bouillonnement remonter doucement. Surtout, le contenir. Tu maintiens l’ébullition stable dans la cocotte-minute qui te sert de cœur, en espérant que celle-ci tienne le coup et n’explose pas soudainement.

Il se penche sur toi, et tu ne réalises qu’à présent sa taille. Il est grand. Très grand, même. Et imposant, avec cela. Il a cette envergure au niveau des épaules qui laisse deviner sous sa tenue de sage adulte un corps bien taillé, entretenu avec soin, un torse musclé… Tes yeux, qui s’étaient égarés un temps sur ses pectoraux, remontent précipitamment défier les siens. Qu’est-ce qui te prend donc ? Une petite dizaine de centimètres à peine séparent tes pupilles de ses iris, et un vague malaise envahit doucement tes trippes pendant que ses lèvres frôlent ton visage, pendant que son haleine mentholée envahit tes sinus. Ses mots s’égrènent, uns à uns, dans des tympans, comme autant de billes de plomb balancées dans ton crâne…. Petit bébé ? L’embrasement de ton regard trahit le sourire candide collé sur ton visage. Soit, il a – allez – une bonne dizaine d’années de plus que toi. Soit, il est le professeur instruit et toi l’élève inepte. Justement. Il est professeur de mandarin, il ne pourrait pas afficher cet air supérieur et employer à tout va des mots au hasard, sans aucune conscience de leurs impacts. Son choix n’est pas anodin, si ? Insultant, assurément. Maladroit, certainement pas. Tu ne sais pas ce que tu feras s’il ne te laisse pas sortir maintenant, tout de suite, tout simplement parce que l’idée ne te traverse même pas l’esprit. Tout ce dont tu as conscience, c’est de ce besoin viscéral de quitter la salle de classe pour pouvoir respirer à nouveau, loin de lui – loin de tout.
Il n’a pas l’air d’être prêt à te relâcher, pourtant. Tu ne sais pas si son ling hun est le tigre ou non, mais on dirait presque un félin se délectant du désarroi d’une proie déjà capturée. Sa voix envoutante vient siffler dans ton oreille, à présent. Un baiser vient être déposé sur ta tempe. Ton sourire disparaît. Tu te crispes, tout ton corps se paralyse. Seuls tes yeux silencieusement paniqués et ton imbécile de cœur qui s’est emballé comme une machine détraquée trahissent encore une trace d’activité cérébrale. Oh, non, il n’a pas fait ça… Il ne l’a pas fait. Tu sens une brûlure qui se dissipe avec difficulté là où ses lèvres se sont posées sur ton front. Tu as déjà connu des sensations semblables, il y a six années de cela. Tu ne veux pas t’en souvenir. Tu ne veux pas avoir à revivre cela dans ta petite tête. Pourtant, les images reviennent, comme un film projeté en accéléré contre la paroi de ton crâne. Ses doigts sur tes hanches d’adolescente, sa bouche dans ton cou… Tu déglutis, fermes les paupières quelques instants pour stabiliser le bouillonnement. Sortir, il faut que tu sortes. Mais avant cela, il faut que tu franchisses l’obstacle Professeur Kang.

Toute panique dissimulée, tu le toises, donc. Son visage est si près du sien que tu peux distinguer chacun de ses cils. Un sourire paisible se glisse à nouveau entre tes lèvres, et tu articules avec un dégoût poli : « Je ne crois pas que cela soit dans votre contrat, professeur. » Tu pourrais très bien aller reporter son attitude et ses dires à la direction de l’université. Après tout, il est stipulé dans le règlement que les relations intimes entre professeurs et étudiants sont prohibées. Il pourrait certainement se faire renvoyer pour t’avoir fait de telles avances. Mais tu hésites à le dénoncer directement ou à simplement lui faire pendre au nez la menace… Tes yeux tentent de sonder ses pupilles noires impénétrables. Un soupir s’échappe d’entre tes lèvres. « Vous connaissez la bibliothécaire, donc. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, je dois vraiment y aller. Et je vous prierais de ne pas recommencer ce genre de choses – on ne sait jamais, cela pourrait malencontreusement atterrir chez le directeur… »
Une fois l’avertissement donné, tu saisis son bras de tes mains et l’écarte tant bien que mal pour te faufiler hors de la salle de classe. D’un pas rapide, tu traverses l’une des multiples cours de l’université ; ta besace claque le long de ta cuisse au rythme de tes pas. A chaque choc du cuir de ton sac contre ton corps, tu sens quelque chose se briser au fond de toi, s’effriter doucement. Cela faisait longtemps que les souvenirs de cet incident vieux de six ans n’étaient pas revenus te hanter. Tu t’arrêtes un instant en plein milieu de la cour et lèves la tête vers le ciel. Quelques pétales de cerisiers viennent s’échouer dans ta longue chevelure noire, comme pris dans un filet. Tu souris tristement ; qu’ils y restent. Tu es prisonnière de cet incident de ton passé, prisonnière de cette école et de ses professeurs tyranniques, prisonnière de cette ville stratifiée… Mais tu peux emprisonner les pétales qui volent au vent. Non sans ironie, tu te dis qu’il y a peut-être un semblant de justice, au final, dans ce monde. Sans cesser de ressasser ces pensées, tu te remets en marche vers la bibliothèque. Tu arrives devant le bâtiment et tu cherches dans ta besace ta carte d’étudiante magnétique pour en ouvrir la porte d’entrée. Nulle part. Une vague de frustration te submerge pendant que tu tâtes en toute hâte tes poches. Impossible de remettre la main dessus. Avec un grognement, tu te laisses glisser à terre et t’assieds contre le mur. Tu sais très bien qu’elle est à tous les coups tombée par terre lors de ta collision avec le professeur Kang, mais tu as tout sauf envie de retourner dans la salle de classe la chercher. Sauf qu’en attendant, tu es bloquée là. Dilemme. Frustration, à nouveau. Ta tête tombe entre tes bras et tu te roules en une boule quasi-parfaite. « Bordel, tout ça à cause de cet abruti de professeur… »


HIME
age : l'âge de me tirer de l'autre côté de la Manche dans deux semaines, cap'tain !
fréquence de rp : quand je veux, où je veux, avec qui je veux.
que pensez vous de Mogsoli ? je trouve tout ici vraiment nul, en fait ; surtout l'admin qui se fait appeler hoshi, là, elle a vraiment pas de goût et aucun talent de persuasion. faudrait penser à la virer du staff un de ces jours.
comment avez vous connu Mogsoli ? par un compte rendu que m'en a fait le dirlo de la CIA. c'est un pote.
un dernier mot ? SPAGUETTE.



Dernière édition par Yang Seol Hee le Ven 14 Sep - 0:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Son Nam Ji

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : hoshi / naïon.
INSCRIPTION LE : 25/08/2012
MESSAGES : 321
AVATAR : yong jun hyung - beast.
SURNOM : seth ou nampple.
DATE DE NAISSANCE : 07/03/1992
AGE : 25
STADE : stade I. II en vue.
OH, UNDRESS ME BABY.
ft. inho.
LET'S PLAY SOME FUCKIN' GOOD GAMES.
ft. seunghyun.
YOU MAKE ME GO INSANE.
ft. minsoo.
I'M SUPPOSED TO BE THE PERFECTION.
ft. jungsu.
AWESOME FIGHT.
ft. jaehyun.

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 2:50

Citation :
que pensez vous de Mogsoli ? je trouve tout ici vraiment nul, en fait ; surtout l'admin qui se fait appeler hoshi, là, elle a vraiment pas de goût et aucun talent de persuasion. faudrait penser à la virer du staff un de ces jours.
j'aurais jamais cru que tu me briserais le cœur comme ça. T___T tu es méchante ! *out*

mais à part ça.

CE QUE JE T'AIIIIIIIME. *-* ♥ *court partout* AVEC HONGKIIIIIIIII. t'inquiète, frangin, j'vais pas te violer (ou... non, non. allez. j'vais pas.) j'ai hâte qu'on termine nos fiches et voilà. en cas de problème, t'façon, on se parle assez pour que je te réponde. 8D
*grimpe sur son dos et campe*
allez, au boulot !

________________________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t60-blahblahblah-toujours-blah-namji-prince http://mogsoli.actifforum.com/t62-take-a-bow-i-m-a-cynical-bastard-prince-namji#261
avatar
Kwon Gabriel

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : Kila.
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 326
AVATAR : Woo SungHyun/Kevin [U-Kiss] by Kila[Me].
SURNOM : Gab' ou Gaby.
DATE DE NAISSANCE : 08/02/1992
AGE : 25
STADE : Stade 1.

Though it’s hard sometimes, oh no.Though you break down and cry, oh yeah.Have some strength toward the world again, right now, right now.Don’t lose strength and hold my hand.It’s the beginning now, take the world.Let me go (oh) go (oh) ~
A-Pink - Up To The Sky

Dawn ♥️ - Kenzo ♥️ - Ory ♥️.

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 8:19

Hong Ki o/
Bienvenue sur Mogsoli !
Fighting pour ta fiche et amuse-toi bien ~

________________________________________________________






    ► Someday ...
    People who have to go, just go. Sure being next to them it might happen. Being tired right now. It’s just evidence of your love. Everybody knows you tried Everybody knows it’s alright. The past is the past is the past. Previous memories It’s the past.The long painful days The Past is the past is the past. Eventually a day to smile will come. Someday by U-Kiss - (c) sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t94-kila-d#503 http://mogsoli.actifforum.com/t98-kwon-gabriel-i-look-like-an-angle-but-don-t-believe-this-i-m-like-all-the-boys
avatar
Shin Nam Kyu

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : Notfake
INSCRIPTION LE : 26/08/2012
MESSAGES : 233
AVATAR : Jung Daehyun
SURNOM : Namnam ou Sid -pour le côté bavard et idiot-
DATE DE NAISSANCE : 05/01/1992
AGE : 25
STADE : Non-atteint


MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 8:39

Hongki ♥
Welcome & fighting pour ta fiche (a)

________________________________________________________




What are you watching?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t85-not-fake http://mogsoli.actifforum.com/t74-namkyu-o-i-m-burning-down-tonight
avatar
Cho Hyeon Gyu

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : Shee
INSCRIPTION LE : 24/08/2012
MESSAGES : 491
AVATAR : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
SURNOM : Gyu
DATE DE NAISSANCE : 31/05/1994
AGE : 23
STADE : Stade I

coeuuuur ♥️ !


MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 12:50

Oh Hong Ki **
bienvenue & bonne continuation pour ta fiche ! ♥

________________________________________________________





show me a little cute smile on your face & I'll give you mine ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t26-cho-hyeon-gyu http://mogsoli.actifforum.com/t32-hyeon-gyu-et-ses-amis-ft-ren-nu-est http://nuest-fic.skyrock.com
avatar
Choi Tae Hyun

Stade 2
shut the fuck up, they say
PSEUDO : lenalee
INSCRIPTION LE : 24/08/2012
MESSAGES : 322
AVATAR : park chanyeol {exo-k}
SURNOM : tae
DATE DE NAISSANCE : 05/08/1993
AGE : 24
STADE : stade II
you better like it avec song in ho

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 16:29

voilà donc le hongki. ben oui, fallait qu'hoshi en parle, qu'elle se délie la langue (..). soit, j'suis d'accord, faudrait la virer, en plus elle fout rien. MAIS ALORS RIEN *s'enfuit avant de se prendre une poele volante* CELA DIT. moi j'ai entendu parlé de toi par ci par là, et j'étais très curieuse de ne pas te connaitre, j'tiens à dire owo - à force on connait tout le monde mais faut croire que non ou alors j'ai la mémoire courte - bref, bienvenue ici et amuse-toi bien sur mogsoli 01

________________________________________________________





OH BABY DON'T YOU KNOW I SUFFER ? OH BABY CAN YOU HEAR ME MOAN ? YOU CAUGHT ME UNDER FALSE PRETENSES, HOW LONG BEFORE YOU LET ME GO ? YOU SET MY SOUL ALIGHT. I THOUGHT I WAS FOOL FOR NO ONE BUT OH BABY I'M FOOL FOR YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t36-lenalee http://mogsoli.actifforum.com/t37-value-in-excelsis#78
avatar
Yang Seol Hee

Stade 2
shut the fuck up, they say
PSEUDO : hime
INSCRIPTION LE : 04/09/2012
MESSAGES : 16
AVATAR : Lee Hong Ki (c)hoshi
SURNOM : Seol', tout connement.
STADE : Stade II
This is my home, leave me alone - Sae Hee

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mar 4 Sep - 19:48

Voici venuuu.... le temps des cathédraaaaales remerciements ! *tsin tsin tsiiiin*

Nam Ji > 16 mais tu aaaaimes quand je suis méchante, tu le sais *insert pervy smiley here* LA PREUVE. et. hum. entre frangins, on va garder ça clean, hein. Nam Ji, je sais pas, mais little bro, on va éviter. C'est déjà suffisamment tordu et tragiiiiiique *insert dramatic smiley here* comme ça. ALLEZ JE T'AIME PETITE HOCH HEE. Là. 01

Gabriel > Un petit UKiss, yum yum o/ Merci !

Nam Kyu > J'aime le prénom, tiens *-* Merci à toi aussi !

Hyeon Gyo > OMG ce chiot, comment qu'il est trop adorable *o* On pourrait faire la vaisselle avec tellement il est fluffy. IT'S SO FLUFFAAAY ! *flashback de Moi, Moche & Méchant : checked* Allez, file, je veux câliner aussi. 12

Tae Hyun > Lenalee, Lenalee... Moi aussi j'ai entendu parler de toi (hoshi ne sait pas se taire, hein ? *évite elle aussi les casseroles volantes*) On s'était déjà croisées avant même que je ne connaisse Miss Hoshi, pourtant, mais bon, ça me fait rire que tu n'aies toujours pas fait le lien. Ca, ou alors je n'ai pas beaucoup marqué les esprits. Ceseraittragique. *affligée* En tout cas, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Han Jun Su

Non-atteints
actually they can't understand
PSEUDO : usagichi
INSCRIPTION LE : 30/08/2012
MESSAGES : 282
AVATAR : Kim Jaejoong [JYJ]
SURNOM : Sun = soleil
STADE : non-atteint
Soit gentil ne gâche pas ma journée è_é avec Choi Seung Hyun
And Then We Meet Again avec Hyeon Gyu
Revenir vivant, tel est notre mission avec Hyeon Gyu

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mer 5 Sep - 15:01

HONGKIIIIIIIIII
Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche 01

________________________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t177-usagichi http://mogsoli.actifforum.com/t184-han-jun-su-sexy-free-single#1517
avatar
Kim Joo-Won

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : Marley Smith
INSCRIPTION LE : 28/08/2012
MESSAGES : 506
AVATAR : Eunhyuk ( Juper Junior )
SURNOM : Joon, carnarticho, wonnie
STADE : Stade 1

T O X I C

with a taste of your lips i'm on a ride you're toxic i'm slipping under with a taste of a poison paradise i'm addicted to you don't you know that you're toxic ? and i love what you do don't you know that you're toxic ?


MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mer 5 Sep - 15:02

QUEL EXCELLENT CHOIX 01 15
Bienvenue sur le forum et bonne rédaction pour ta fiche.
( GARDE MOI UN LIEN ! 12 )

________________________________________________________





      « Sa jupe était tellement courte que j’ai vue sa rondelle me faire un clin d’œil.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Mer 5 Sep - 16:47

J'ai hésité à te faire un pavé débile pour montrer mon amour envers ton avatar .. .-. -out.-
Donc voilà , ton avatar est juste parfait alors je viendrais te demander un lien si j'y pense. owo
So , fighting pour ta fiche. \o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yang Seol Hee

Stade 2
shut the fuck up, they say
PSEUDO : hime
INSCRIPTION LE : 04/09/2012
MESSAGES : 16
AVATAR : Lee Hong Ki (c)hoshi
SURNOM : Seol', tout connement.
STADE : Stade II
This is my home, leave me alone - Sae Hee

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Ven 7 Sep - 17:06

Wah, le trio infernal des "J" '-'

Jun Su, Joo Won et Ji Na, donc ! Contente de voir l'enthousiaaaasme que suscite Hong Ki o/ Merci, en tout cas !
Et pas de soucis pour les liens - on trouvera bien quelque chose ! Surtout Ji Na, une stade III, ça m'intéresse *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Bae Jung Su

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : kay
INSCRIPTION LE : 23/08/2012
MESSAGES : 343
AVATAR : block b's u-kwon (c) me
DATE DE NAISSANCE : 08/12/1993
AGE : 23
STADE : Stade I


MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Dim 9 Sep - 11:41

Bienvenue jeune homme ♥

________________________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t35-this-is-kay#71 http://mogsoli.actifforum.com/t34-bae-jung-su-alias-daeryong-from-tasty#70
avatar
Choe Bo Bae

Stade 3
and now, they are out of control
PSEUDO : mady.
INSCRIPTION LE : 09/09/2012
MESSAGES : 313
AVATAR : tiffany (snsd).
SURNOM : juste bo.
DATE DE NAISSANCE : 14/04/1991
AGE : 26
STADE : trois. & tout le monde sait que momo c'est comme ma meilleure amie.

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Dim 9 Sep - 19:22

hime ♥ très bon choix avec hongki & très bel avatar *o*
ouelcome & fight pour ta fiche. o/

________________________________________________________




doubts will try to break you. unleash your heart and soul. trouble will surround you. start taking some control. stand up and deliver. your wildest fantasy. do what the fuck you want to. there’s no one to appease.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t252-bobae-and-shes-been-telling-me-everything-is-alright-over#2333 http://mogsoli.actifforum.com/t256-bobae-and-i-have-finally-realized-i-need-to-love#2413
avatar
Yang Seol Hee

Stade 2
shut the fuck up, they say
PSEUDO : hime
INSCRIPTION LE : 04/09/2012
MESSAGES : 16
AVATAR : Lee Hong Ki (c)hoshi
SURNOM : Seol', tout connement.
STADE : Stade II
This is my home, leave me alone - Sae Hee

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Jeu 13 Sep - 2:52

Jung Su > Woulala, le Tout-Puissant du forum qui vient me souhaiter la bienvenue *-* *ouvre le champagne en cet honneur* Merci !

Bo Bae > Mady ♥ Pour l'avatar, c'est hoshi qu'il faut féliciter, mais merci !

ET PRESENTATION ENFIN FINIIIIIE. Tsouin, tsouin, tsouin, castagnettes et trompettes et cætera. Voilà voilà. *attend sagement sa validation*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Son Nam Ji

Stade 1
they heard a pretty little voice
PSEUDO : hoshi / naïon.
INSCRIPTION LE : 25/08/2012
MESSAGES : 321
AVATAR : yong jun hyung - beast.
SURNOM : seth ou nampple.
DATE DE NAISSANCE : 07/03/1992
AGE : 25
STADE : stade I. II en vue.
OH, UNDRESS ME BABY.
ft. inho.
LET'S PLAY SOME FUCKIN' GOOD GAMES.
ft. seunghyun.
YOU MAKE ME GO INSANE.
ft. minsoo.
I'M SUPPOSED TO BE THE PERFECTION.
ft. jungsu.
AWESOME FIGHT.
ft. jaehyun.

MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   Jeu 13 Sep - 2:55

bon ben, j'ai pris de l'avance donc t'as pas à attendre longtemps. èé
JE TE VALIDE, WIBAND CHERIIIIIE. ♥ viens dire bonjour à saehee. 8D
en tout cas, très bonne fiche, j'ai ri ! XD surtout pour le salon, T'AS RETENU, HEIN.

bref bref, n'oublie pas la fiche de joueur et la fiche de liens et pense à remplir ton profil. ♥

________________________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mogsoli.actifforum.com/t60-blahblahblah-toujours-blah-namji-prince http://mogsoli.actifforum.com/t62-take-a-bow-i-m-a-cynical-bastard-prince-namji#261
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SEOL HEE △ that electric lullaby in my acid neon crib.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MAC Illustrated + Electric Cool Eyeshadows + Haute and Naughty 2 black
» QUIZ PHOTO 10
» Ma pitite collection maj 28 février
» Philosophie d'un vrai miltant
» CHINA - YING SWEI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mogsoli Φ the voice in your head :: 
 :: Présentations des membres :: Présentations validées
-